Travail, précarité, exclusion, logement

Après le ménage, on s’installe

Ce reportage raconte une action de réquisition d’un immeuble à la Plaine Saint-Denis appartenant à la SEM de la communauté d’agglomération "Plaine commune" (saint denis, auberviliers, epinay, l’ile saint denis, villetaneuse, la courneuve...) qui s’appelle "Societé d’Economie Mixte Plaine commune developpement". Cette societé est chargée de racheter les immeubles concerné par les plans de renovation. Elle a eu lieu samedi 3 mars, les personnes se sont faites expulsées par les forces de l’ordre le lendemain à 8h du matin.

Elle a été organisée par des mal logés de saint denis et d’ailleur, et des habitant-e-s venus en soutien en lutte contre les renovation urbaine et la destruction des quartier.

Depuis les expulsions survenues il y a trois mois, une partie des familles campent devant le parvis de la Mairie de Saint-Denis. Le 15 février, la lutte a pris une tournure encore plus tragique avec l’immolation dans le hall de la Mairie d’une mère demandant un logement. Elle est décédée par la suite.

Reportage pour Canal Sud

Ecouter : 10 min 54 sec, mp3 256 kbps.

Après le ménage, on s’installe
IMG/mp3/apres_le_menage_on_s_installe_mp3.mp3

Télécharger :

MP3 - 19.9 Mo
Après le ménage, on s’installe
Logement , Reportage

Commentaires

4 Messages

  1. Après le ménage, on s’installe

    Salut, plusieurs erreurs dans le texte, l’immeuble appartien à la SEM de la communauté d’agglomération "Plaine commune" (saint denis, auberviliers, epinay, l’ile saint denis, villetaneuse, la courneuve...) qui s’appelle "Societé d’Economie Mixte Plaine commune developpement", cette societé est chargée de racheter les immeubles concerné par les plans de renovation.

    L’occupation n’a pas ete organisé par des collectifs en particuliers mais par des mal logés de saint denis et d’ailleur, et des habitant-e-s venus en soutien en lutte contre les renovation urbaine et la destruction des quartiers

    Le collectif de soution aux habitants expulsés du 11 rue dezobry et du 76 gabriel peri n’a pas participe à l’occupation a titre collectif meme si des individus etaient là, idem pour le collectif des mal logés sans frontieres du 18eme (attention erreur dans les noms encore.) Les collectifs "les meres de familles" et le collectif "nous sommes la ville" n’existent pas, merci de corriger ! :-)

    | 4 mars 2012, 23:43
  2. Après le ménage, on s’installe

    C’est fait. Merci des précisions.

    par Benoit | 5 mars 2012, 18:32
  3. Après le ménage, on s’installe

    Bon reportage, il est bien ! Mais de 1:44 à 1:54 la meuf dit des conneries, quand elle parle de dezobry gabriel peri et du collectif de soutien.

    | 5 mars 2012, 23:31
  4. Après le ménage, on s’installe

    Diffusé dans l’émission Au Fond Près Du Radiateur sur FPP le 6 Mars 2012.

    | 7 mars 2012, 13:26