Police, contrôle social, répression, prison

Gênes 2001

Déclaration de Marina, devant la cour d’appel lors de son procès suite aux arrestations et à la répression après le contre sommet du G8 à Gênes en 2001. Non lieux pour les forces dites de l’ordre et des peines de prison ferme allant de 12 à 17 ans pour les militant-e-s.

IMG/mp3/Communique-Marina-23-05-13.mp3

radio :
La Locale
caractéristiques techniques :
Durée : 13 minutes
mp3 - 256 kbps - 15,9 Mo

Télécharger :

MP3 - 15.2 Mo

Commentaires