Police, contrôle social, répression, prison

Les failles de l’ADN comme preuve

Du 14 au 22 mai se déroulait le procès des ’mauvaises intentions’ à Paris. Plusieurs personnes y étaient accusées de s’être organisées en vue de commettre des actions terroristes. Parmi ces actions la tentative d’incendie d’une dépanneuse de la police auprès de laquelle les flics affirment avoir trouvé l’ADN d’une des personnes inculpées. On revient ici sur les différentes failles de cette supposée ’preuve infaillible’ qui ont été exposées pendant le procès. L’occasion aussi de dire un mot des réquisitions, qui montrent que l’accusation de terrorisme ne tient pas trop la route...

Un entretien diffusé le vendredi 25 mai 2012 dans le Canut-Infos sur Radio Canut

IMG/mp3/entretien_jackie_mauvaises_intentions.mp3

Radio :
Radio Canut

Caractéristiques techniques :
Durée : 07 minutes 02 secondes
mp3 - 128 kbps - 7,8 Mo

Télécharger :

MP3 - 6.4 Mo
Répression , Entretien

Commentaires