Police, contrôle social, répression, prison

« Pour certains surveillants, c’est écrit « treizième mois » sur le front de certains prisonniers »

Interview de Nadia, qui soutient son neveu Ibrahim, prisonnier en conflit avec l’administration pénitentiaire.

Entré en prison pour 22 mois à l’origine, il est incarcéré depuis 9 ans, sa peine a été rallongée suite à des conflits avec des surveillants… De Poitiers-Vivonne à Bordeaux-Gradignan, en passant par Clairvaux ou Bourges, elle nous raconte par quelle mécanique on tente de casser les prisonnier-e-s grandes gueules et revendicatifs… et comment il faut les soutenir, dénoncer ce qu’il se passe et se rassembler. Elle nous lit aussi quelques extraits de lettres écrites par Ibrahim au sujet du climat post-attentat en détention, d’un mouvement de revendications collectif auquel il a participé à la centrale de Clairvaux en novembre, de l’attitude raciste de certains surveillants…
(et désolé pour le son pourri !!)

Interview réalisée le jeudi 21 janvier 2016.

NB : Vous pouvez aussi écouter une précédente interview de Nadia, réalisée par l’Actu des Luttes sur radio FPP à Paris, qui racontait comment elle a décidé de se mobiliser suite au tabassage d’Ibrahim par des surveillants à la prison de Poitiers Vivonne. Voir ici.

IMG/mp3/itwnadia-ibrahim-papillon21janv2016.mp3

radio :Radio Dio (Saint-Etienne)
[émission Papillon]
Contact

caractéristiques techniques :
Durée : 0h30mn
mp3 - 320 kbps - 72,5 Mo

Télécharger :

MP3 - 69.1 Mo

Commentaires