Travail, précarité, exclusion, logement

Servitudes volontaires

Réalisation : Collectif Nawak. Au travers de différents témoignages de salariés cassés par le travail, ce pudding sonore aborde la légitimité de l’autorité des nouvelles organisations du travail et s’interroge sur le rapport à la soumission des travailleurs à un système qui, apparemment, les met en souffrance.
"C’est bien le peuple qui délaisse la liberté et non pas les tyrans qui la lui prend" Etienne de la Boétie,Discours de la Servitude Volontaire, 1549.

IMG/mp3/huma2.mp3

radio :
La Locale

caractéristiques techniques :
Durée : 1h55 minutes
mp3 - 192 kbps - 167 Mo

Télécharger :

MP3 - 158.5 Mo

Commentaires

2 Messages

  1. Un drôle de "pudding" en effet...

    Bizarres, ce titre et ce descriptif... Alors que vous interviewez des gens qui vous parlent de résister à la société du travail, vous vous parlez d’interroger la "légitimité des nouvelles organisations du travail" (et pourquoi pas leurs "illégitimité" plutôt ? Et pourquoi juste des "nouvelles" ?) et le "rapport à la soumission des travailleurs" : pourquoi pas leur rapport à la résistance, puisqu’il semble que ce soit en fait le sujet ? Sans compter que les deux peuvent très bien coexister, tant au niveau des individus que des groupes. Le "apparemment" est un peu curieux aussi... Pour vous la souffrance au travail ne serait-elle qu’"apparente" ? Mais à quoi bon lutter contre alors et pourquoi ne pas se soumettre en effet au travail, si on n’y souffre pas ? Ne faut-il pas voir là un rien de mépris de votre part pour les travailleurs qui souffrent et qui, trop souvent c’est vrai, n’arrivent pas à se libérer, pris dans les contradictions et la violence du système capitaliste qui les opprime ? Et puis cette faute de conjugaison dans la citation de La Boétie... lol comme on dit sur le web !

    par L’Actu des Luttes | 9 juin 2014, 17:37
  2. Remerciements

    Je voulais simplement vous remercier pour cet article ,cela tombe bien pour moi

    Ti stimule le suicide des cellules anormales l’apoptose en stimulant le gardien du génome le p53. L’activité physique modifie le métabolisme des oestrogènes et accroît la formation de dérivés à faible action oestrogénique. Eh bien voilà ! Nous en sommes à 80 % des causes de faire un comparatif mutuelle seniors : tabac, hormones, agents infectieux, pollution, facteurs physiques, hérédité. Et que, quand on peut, mieux vaut, comme 28 % de la population française, manger un steak tartare ou, comme un français sur huit, du poisson cru en évitant, je vous le rappelle, le thon rouge, l’espadon et le saumon 34. Aller sur le site : http://www.geniemutuelle.fr/. Quels que soient les efforts que vous avez déployés pour réaliser votre recherche, vous n’avez plus qu’à la ranger dans un placard comme un vieux souvenir de l’histoire de la médecine.
    par anne7177 | 5 mars 2015, 03:43